Site de l'université de Franche-Comté
CIMArtS

Actualités

Gestes et écriture dans les arts contemporains #2

Programme :

Jeudi 17 avril

Matinée

 

10h10 : Accueil des participants

10H30 : Variation lecture 1

 

Prolégomènes et champs théoriques (1950-1980)

Présidence : Elodie Bouygues

 

10h45 : Danielle Chaperon, U. de Lausanne

Entre page et scène : un lieu pour la disposition dramatique

 

11h15 : Carole Skaff, Paris

Le silence dans le texte littéraire entre dispositions dramaturgique et linguistique

 

11h45 : Stéphane Hervé, Lille

Le « théâtre de poésie » en Italie (1960-1980)

 

12h15 : Discussion

12H30 : Repas

 

Après-midi

 

14h : Variation lecture 2

 

Le point de vue des auteurs, créateurs et metteurs en scène

Présidence : Pauline Chevalier

 

14h15 : Daniel Aranjo, Université du Sud

Autour des Choéphores, réécriture à partir d’Eschyle et des autres

 

14h45 : Monique Enckell, auteure dramatique

Entretien avec Pauline Chevalier autour de sa dernière création : Pas complètement noir le gris (mise en scène Julien Bal, Saint-Denis, compagnie Les Absolus).

 

15h15 : Discussion et pause

 

16h : Table ronde accueillie au CDN

Du geste d’auteur au geste sur scène : les metteurs en scène face aux dispositions textuelles.

Débat animé par Julia Peslier, avec la participation de François Berreur, Henri Dalem, Guillaume Dujardin, José Pliya et Julia Vidit.

 

18h : Buffet-repas au CDN

19h : Représentation du Faiseur de Théâtre de Thomas Bernhardt au CDN mis en scène par Julia Vidit.

 

Vendredi 18 avril

Matinée

 

9h15 : Variation lecture 3

 

Figures d’avant-gardes

 

9h30 : Marie-Claude Hubert, U. de Provence

Disposition d’écriture chez Jean Vauthier

 

10h : Suzanne Becker, U. d’Osnabrück

Le langage théâtral de René de Obaldia, héritier des avant-gardes

 

10h30 : Eric Eigenmann, U. de Genève

Vinaver libre

 

11h : Discussion et pause


Figures de la francophonie

 

11h30 : Gnénébelougo Silué, U. Peleforo Gon Coulibaly

La souveraineté et l’autonomie de l’expression dramatique contemporaine : l’exemple de l’écriture césairienne dans Et les chiens se taisaient et Une tempête

 

12h : Fanny Le Guen, Paris

De l'écriture de la contradiction à la mise en scène postdramatique dans le théâtre de Koffi Kwahulé

 

12h30 : Discussion et repas

 

Après-midi

 

14h : Variation lecture 4

 

Approches contemporaines (1980 à aujourd’hui)

 

14h15 : Carine Rousselot, U. de Franche-Comté

La Marche de Bernard-Marie Koltès : les dispositions parallèles

 

14h45 : Marianne Bouchardon, U. de Rouen

La « ponctuation blanche » dans J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce : du bredouillement au bruissement (lecture du texte par Julia Peslier)

 

15h15 : Discussion et pause

 

15h45 : Agnès Cambier, Paris III

Les pièces monologales contemporaines ou comment faire respirer des écritures d’un seul souffle

 

16h15 : Pascal Lécroart, U. de Franche-Comté

Effets de dispositions textuelles dans le théâtre de Gilles Laubert

 

16h45 : Discussion et clôture du colloque

 

Retour